Conseils pratiques
La reconversion professionnelle
24 novembre 2017

La reconversion professionnelle n’est plus du tout considérée comme un « échec », mais plutôt comme une prise de conscience, voire un nouveau départ (ex : à la suite d’une maladie (professionnelle), un accident survenu au cours de la vie, voire une simple volonté de renouveau pour sa carrière professionnelle). Celle-ci s’effectue en 5 étapes :

 

Etape n° 1 – Avant la reconversion, faire un diagnostic de la situation

Pour repérer un besoin de changement de vie professionnelle, il faut bien souvent prendre conscience d’un certain malaise, et comprendre que ce mal-être est lié, potentiellement, à une incapacité d’effectuer sa mission à cause des difficultés de santé survenues au cours de la vie ou à cause  d’un handicap. Cette situation peu confortable pour la personne peut déclencher du stress, remettre en cause ses compétences et son savoir-être. A terme, l’issue peut se transformer en « *burn-out » voire du « **bore-out ».

 

Etape 2 – Définir son projet de reconversion professionnelle

Le constat est le suivant : La reconversion professionnelle est-elle envisageable? Quels sont les organismes susceptibles de m’accompagner dans mon changement de vie professionnelle ? Où pourrais-je trouver des fonds pour payer ma/mes formation(s) ? Dans un second temps seulement, il est alors possible d’approfondir ce constat en imaginant des solutions réalisables, mêlant enthousiasme et cohérence avec l’aide du service RH, du médecin du travail, du SAMETH (Service d’Appui au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés), du CAP EMPLOI (l’équivalent du POLE EMPLOI pour les personnes reconnues en situation de handicap et/ou la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) de votre département de résidence.

 

Etape 3 – Prendre la décision

La prochaine étape sera la prise de décision : « Quel projet choisir ? Comment être sûr que celui-ci est le bon pour moi ? » La MDPH et le CAP EMPLOI vont vous orienter vers des centres de formation, des centres de rééducation professionnelle (CRP). Pôle Emploi vous orientera vers des organismes de formations (OF) dits de droit commun comme l’AFPA. Ces organismes vous proposeront d’intégrer un parcours de formation pour obtenir une nouvelle qualification professionnelle afin de vous reconvertir dans de nouveaux métiers compatibles avec les conséquences de votre handicap.

 

Etape 4 – Passer à l’action et concrétiser sa reconversion professionnelle

Après tous ces conseils professionnels, vous venez de franchir le cap de la « décision »  Choisissez également la meilleure transition pour votre situation actuelle :

  • Si vous êtes actuellement en poste (démission, CIF, Compte Personnel de formation, licenciement, rupture conventionnelle, congé pour création d’entreprise, etc.).
  • Si vous n’êtes pas en poste, il faudra vous inscrire à POLE EMPLOI et bénéficier d’un numéro unique d’identification.

Enfin, repérez les différentes sources de financement susceptibles de faire grandir votre projet (FONGECIF,CPF,  allocations chômage du POLE EMPLOI, l’AGEFIPH, des OPCA, le conseil régional, vos économies, etc.).

 

Etape 5 – Vivre en cohérence entre ce que l’on aime faire et ce que l’on peut faire par rapport à des difficultés de santé survenues à la naissance ou au cours de la vie (handicap, maladie invalidante, autres.)

La cohérence de votre parcours : voilà l’objectif de la reconversion professionnelle. Etre bien dans ce que l’on fait au quotidien, s’épanouir au travail, se (re)construire un équilibre personnel et professionnel. Retrouver du sens à ce que l’on produit en entreprise, être serein et redécouvrir le plaisir de travailler sur une autre mission dû à un changement de vie. Et demander que l’entreprise d’accueil puisse mettre en place des aménagements de poste afin de compenser les difficultés  professionnelles de la personne recrutée en lien avec les conséquences de son handicap. Cette démarche permettra à la personne recrutée de se sentir pleinement intégrée et retrouvera l’estime d’elle-même.

 

 

*Burn-out = Le burn-out est le résultat de l’accumulation continue de stress. Il représente l’épuisement de nos ressources physiques, mentales et émotionnelles. Il s’installe progressivement, même s’il peut donner l’impression de survenir d’un coup.

**Bore-out = Syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui. Le syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui ou « bore-out » est un trouble psychologique engendré par le manque de travail, l’ennui et, par conséquent, l’absence de satisfaction dans le cadre professionnel.

 

Taille caractères
Contrastes

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant d'obtenir des statistiques de visites Plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer