Témoignages

Témoignage candidat : « Mission Handicap Assurance propose un parcours qui aboutit vraiment »

30 mars 2018

En 2017, Djugurta Kennouche a entamé le parcours de formation qualifiante de Mission Handicap Assurance pour se réorienter dans les métiers de l’assurance. À présent, il prépare un BTS avec l’IFPASS Lyon en alternance chez Generali. Cette reconversion combinée à la prise en compte de son handicap lui ouvre de nouvelles perspectives professionnelles.

Après un bac économique et social en 2010, Djugurta Kennouche a enchaîné plusieurs emplois comme télévendeur et commercial sédentaire dans le secteur des produits alimentaires. Toutefois, ces emplois ne répondaient pas à son souhait de contact direct avec les clients.

En effet, ces postes n’étaient pas toujours aménagés pour compenser une pathologie chronique inflammatoire. « Comme télévendeur, je devais passer mes journées assis, alors que j’ai besoin d’alterner les positions. En grandes surface, certains gestes comme la mise en rayon de produits posaient problème. Mais je n’avais pas souhaité parler de ma pathologie à mes employeurs, pensant que ce serait un frein à l’embauche » relate-t-il.

« J’ai découvert le secteur de l’assurance »

Voulant orienter sa carrière vers le contact direct avec le client, Djugurta Kennouche saisit une opportunité proposée par Pôle Emploi au début de l’année 2017 : une réunion d’information sur le parcours de formation qualifiante dans les métiers de l’assurance de Mission Handicap Assurance (MHA).

Il est convaincu : « Ce parcours offre l’intérêt de rencontrer des employeurs dès le début du cursus et inclut une formation pré-qualifiante de trois mois pour se remettre à niveau et découvrir le monde de l’assurance. De plus, la situation de handicap est prise en compte et facilement abordée » explique Djugurta Kennouche qui, entre temps, avait obtenu une Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé.

Djugurta Kennouche postule sur le site de MHA, sa candidature est retenue. Il intègre le cursus et entame la formation pré-qualifiante de trois mois en mai 2017. Cette formation lui a permis, entre autres, de suivre des cours sur les fondamentaux de l’assurance. « J’ai découvert le secteur de l’assurance et le BTS Assurance que je prépare aujourd’hui » indique-t-il. « Avec MHA, les choses sont claires et tout ce qui est annoncé est véridique ».

« Ma pathologie se fait oublier »

Autre intérêt du cursus avec MHA : l’accompagnement des équipes de MHA qui savent aborder le handicap avec les entreprises et les professeurs. « J’ai trouvé rassurant de pouvoir expliquer ma pathologie, mes besoins d’aménagement comme un siège ergonomique et avertir que je devrai parfois m’absenter pour des rendez-vous médicaux » témoigne Djugurta Kennouche.

Dès le début de son cursus, Djugurta Kennouche a rencontré Generali, l’entreprise qui le parraine dans son parcours. L’entreprise l’a accueilli durant huit jours pendant la formation pré-qualifiante. Aujourd’hui, il prépare son BTS Assurance en alternance à l’IFPASS Lyon.

« Lors de mon entretien initial avec la Manager du service Prévoyance de Generali à Lyon, j’étais libre d’évoquer mon handicap au travail. Ma manager m’a tout de suite rassuré » relate Djugurta Kennouche. À présent, chez Generali comme à l’IFPASS, il peut travailler avec un fauteuil ergonomique et un bureau électrique pour alterner les stations assis / debout.  « À aucun moment, je n’ai eu l’impression d’être regardé au travers de ma situation de handicap. À l’école et en entreprise, les relations avec mes collègues sont excellentes, ma pathologie se fait oublier ».

« Je me donne tous les moyens de réussir »

Aujourd’hui, sa reconversion professionnelle est bien amorcée : « Je travaille chez Generali comme gestionnaire de sinistres pour 24 mois d’alternance. Je traite les dossiers des assurés, vérifie les souscriptions garanties : c’est une vraie découverte professionnelle » apprécie Djugurta Kennouche.

Il souligne également ses projets : « Je me donne aujourd’hui tous les moyens de réussir mon BTS en 2019 et poursuivrai peut-être avec une année de licence. Ce diplôme va me permettre de me démarquer sur le marché du travail, dans un secteur où les emplois ne manquent pas ». Les métiers variés de l’assurance, (du back-office à l’agence qui accueille les clients), vont lui permettre de répondre à ses aspirations professionnelles et en adéquation avec son handicap. Il conclut : « J’ai repris mes études pour aller de l’avant et Mission Handicap Assurance propose un parcours qui aboutit vraiment ».

GARDONS LE CONTACT !

Restez informé de nos actualités :

mha_baseline-rvb

COPYRIGHT 2017-2018 |  MENTIONS LÉGALES  |  CREDITS

MISSION HANDICAP ASSURANCE

Qui sommes-nous ?

Ressources

Nous contacter

Taille caractères
Contrastes

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant d'obtenir des statistiques de visites Plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer